UGG ou pas UGG ?

Un avenir dégriffé
12 novembre 2017
Lait lavant à la banane – pour les adeptes des shampoings quotidiens
13 janvier 2018

La reine des bottes fourrées garde-t-elle sa couronne ou doit-elle abdiquer ?

A la montagne comme en ville, elles fonts partie des basiques incontournables des saisons froides car elles n’ont pas leur pareil pour garder nos petits petons bien au chaud. Cependant, je vous conseille de les sortir uniquement lors de temps secs. Confectionnées en peau de mouton, elles n’aiment pas l’eau et la neige mouillée et perdent toute leur grâce lorsqu’elles s’y frottent.

Peut-on les porter avec tout ?
Si vous avez un physique de Barbie, vous pouvez tenter le coup ! Pamela Anderson les portait à la perfection avec son maillot de bain rouge ou une mini jupe en jeans. Si vous êtes moins gâtée par la nature, mariez-les avec un pantalon ou un jeans.

Sont-elles adaptées pour chacune d’entre nous ?
Toute chaussure est plus mignonne en 36 qu’en 45. Cependant, une grande femme avec des pieds proportionnés peut tout à fait se permettre d’en porter. A mes yeux, les UGG classiques sont A BANNIR (et ce n’est pas négociable) lors de défauts de démarche. Elles ne feront que l’accentuer et vous donneront à coup sûr une allure de plouc ! Cependant, si pour vous elles font partie des « must have », portez votre choix sur un modèle plus fin qui tient mieux la cheville (Abree ou Kristin). Ainsi, votre dignité et votre allure seront assurées !

En tant qu’ancienne citadine vivant à la montagne, les UGG sont incontestablement indétrônables et vu ma collection personnelle, il serait malvenu de ma part de vous faire la leçon en vous conseillant de les bouder !