Ma constance et mes incohérences parfumées!

Une goutte de parfum et tout est possible!
15 août 2018
Médecine esthétique : confidences d’une coquette !
31 août 2018

Lorsqu’il s’agit de parfums, je dois admettre une tendance volage que je qualifie de polygamie fidèle.

Mon petit harem
En effet, j’ai mes « favoris » qui me suivent depuis longtemps. Ils sont très différents les uns des autres et je les apprécie pour leur singularité. Je les choisis en fonction de mon humeur, de la saison et de la tenue que je porte. Même si je ne suis pas fière de ce côté versatile de ma personnalité, j’avoue passer de l’un à l’autre sans aucune culpabilité !

Le souffle de la nouveauté
Cependant, ma curiosité m’amène à sortir des sentiers battus pour tenter de nouvelles aventures olfactives. Ces dernières se soldent souvent par une séparation, avant même la fin du contenu du flacon, et un retour simultané à mes fidèles compagnons.

Coup de coeur
Le dernier en date sort de l’excellente famille Hermès et se nomme Twilly. Il lui a fallu des mois pour m’apprivoiser. A force de volonté et sans jamais baisser les bras, il est parvenu à ses fins pour mon plus grand plaisir. En effet, je n’ai pas pu résister à l’originalité de son jus et l’impertinence de son gingembre combiné à sa troublante tubéreuse. Il a eu raison de moi !

Il a su se distinguer des mes amants de passage et aujourd’hui, il trône fièrement aux côtés de mes favoris : Chanel No 18, Chanel No 5, l’Eau Dynamisante de Clarins, Body de Burberry, Neroli d’Yves Rocher, Thé vert du Bulgari,White Linen d’Estée Lauder et Oud d’Acqua di Parma.